slogan_afr2012_fr

02-Communiqué

DUBOIS, DELAHAYE ET JACINTO FRAPPENT D’ENTREE

Après une liaison libre de 1018 km vers Almeria bouclée, sans encombre par tous les concurrents du Sonangol Africa Eco Race et une traversée express de la Méditerranée sur un ferry, la caravane du Rallye a débarqué ce matin à 5h00, heure locale, à Nador. Aussitôt, le dispositif d’organisation composé de 120 personnes et 40 véhicules, s’est mis en place pour que puisse se dérouler la première étape africaine de 622 km dont 277 km de spéciale. Direction plein sud sur des pistes alternant parties roulantes et portions techniques faisant la part belle au pilotage, sans oublier de nombreux changements de direction ayant mis les co-pilotes à rude épreuve. Une mise en jambe plutôt musclée dont certains concurrents ont déjà fait les frais.

Il était 7h00 précise ce matin et la température n’était que de 5 degrés lorsque le motard italien Oscar Polli s’est élancé depuis le port de Nador dans la liaison de 240 km vers Fritissa où était donnée le départ de la spéciale. Oscar Polli avait donc la lourde tâche d’ouvrir la piste et comme souvent dans cet exercice, le pilote de la KTM 690 N°101 a concédé du temps et il ne termine donc que deuxième derrière le Français Norbert Dubois, également sur une « grosse » KTM. La troisième moto à  franchir la ligne d’arrivée à Talharit est la KTM 450 de Xavier Moreau, à un peu plus de 25 minutes du vainqueur du jour.
Du côté des autos, Jean-Louis Schlesser et son nouveau co-pilote Cyril Esquirol, le triple Champion du Monde d’Enduro qui effectue ici son baptême du feu dans le baquet d’une voiture, ouvraient également la piste aujourd’hui. Le Buggy Sonangol Schlesser signe le deuxième temps, devancé par l’équipage franco-russe composé de Régis Delahaye au volant et de Konstantin Zhiltsov à la navigation. En revanche, l’écart est plus conséquent que chez les deux roues puisque plus de 12 minutes séparent les deux Buggies. Un résultat logique puisqu’il va falloir que Cyril Esquirol et Jean-Louis Schlesser s’habituent à « travailler » ensemble. Derrière, on retrouve le Pick Up Overdrive des Belges Jacky Loomans et Frits Driesmans, à 3’54’’ de Schlesser.
Dans la catégorie camions, Elisabete Jacinto, associée à José Marques et Marco Cochinho, a frappé très fort puisque la pilote portugaise place son Man en cinquième position du scratch auto/camion. La bataille s’annonce d’ailleurs intense chez les mastodontes du désert puisque le camion portugais devance de plus de deux minutes le Tatra tchèque de Tomas Tomecek et Vojtech Moravek.
Une première étape passionnante au niveau sportif mais également éprouvante pour les mécaniques. En effet, Stéphane Henrard et sa nouvelle Coccinelle, Jean-Noël Julien mais aussi l’Egyptien Abdelhamid Abouyoussef ont connu des problèmes mécaniques. Quant à Hubert Auriol, « l’Africain » termine à 2h14 après s’être longtemps arrêté dans un oued.
Demain, après une nuit au cœur d’un splendide bivouac installé sur un plateau où la température devrait descendre en dessous de zéro, la troisième étape du Sonangol Africa Eco Race conduira les concurrents de Tarda à Mhamid avec une spéciale de 375 km qui s’annonce moins « éprouvante ».

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow