slogan_afr2012_fr

POLLI, SCHLESSER ET TOMECEK SUR LE PODIUM DU LAC ROSE

Il régnait une ambiance de fête au Lac Rose ce dimanche 8 janvier 2012 pour accueillir l’arrivée du Sonangol Africa Eco Race et applaudir les lauréats de cette quatrième édition. En l’occurrence Oscar Polli en moto, Jean Louis Schlesser et Cyril Esquirol en auto ainsi que Tomas Tomecek associé à Vojtech Moravek dans la catégorie camion. Une quatrième victoire consécutive pour le Buggy Sonangol Schlesser et une seconde victoire d’affilée pour le Tatra, largement salués par les nombreux spectateurs présents.

Après une dernière nuit passée en bivouac sous les baobabs centenaires de Kebemer, un village situé à environ 200 km au nord de Dakar, les rescapés du Sonangol Africa Eco Race ont rejoint le village de Kayar situé en bordure de l’Océan Atlantique pour prendre le départ de l’ultime spéciale de 24 km. Les classements étant gelés depuis l’arrivée de la 11ème étape hier à Kebemer, il s’agissait d’une formalité pour les 11 motos, 32 autos et 4 camions encore en course.
C’est à 13h30 précises qu’Oscar Polli, Champion du Monde des rallyes tout terrain en 450 cc en 2008, a posé les roues de sa KTM 690 sur le podium du Lac Rose, entre les deux motos de Norbert Dubois, 2ème sur une KTM 690 et Xavier Moreau, 3ème sur une KTM 450. L’Italien était très heureux de cette victoire et il a sabré le Champagne avec ses deux dauphins en compagnie de René Metge, le Directeur Sportif du Sonangol Africa Eco Race, acclamé par les nombreux spectateurs présents.

Après que les pilotes moto aient reçu les félicitations des officiels présents, ce fut au tour de Jean Louis Schlesser de hisser sur le podium son superbe Buggy Sonangol Schlesser. En compagnie de Cyril Esquirol, son copilote triple Champion du Monde d’Enduro, le quadruple vainqueur de l’épreuve s’est prêté au jeu des photos avec l’ensemble des officiels, mais également des représentants de Sonangol, partenaire titre de l’Africa Eco Race, mais également du Team Schlesser Aventure sur toute la saison de rallyes tout terrain.
Après la cérémonie du Champagne pour Jean Louis Schlesser et Cyril Esquirol, ce fut au tour du Tatra de Tomas Tomecek et Vojtech Moravek de connaître les honneurs, tout comme tous les autres autos et camions rescapés des pistes marocaines et des dunes mauritaniennes, ainsi que des concurrents du Raid organisé en parallèle qui ont rejoint Dakar sans la pression du chronomètre.
A l’issue de ces passages sur le podium, les nombreux VIP et les concurrents du Sonangol Africa Eco Race ont pu déjeuner sur place, en bordure du Lac Rose, avant de rejoindre Dakar où se déroulera ce soir une cérémonie officielle de remise des prix.
Ce fut aussi l’occasion pour René Metge, le Directeur Sportif de l’épreuve de dresser un premier bilan : « De Saint Cyprien à Dakar, le Sonangol Africa Eco Race s’est dans l’ensemble bien déroulé. Pourtant, nous n’avons pas été épargné par la météo avec du froid au Maroc et du vent de sable en Mauritanie qui a rendu le parcours beaucoup plus compliqué que prévu. Les concurrents en ont vraiment bavé mais ils ont fait preuve d’un excellent esprit et de beaucoup de détermination. Du côté de l’organisation, même si nous avons dû annuler une spéciale, je pense que nous avons fait face aux situations difficiles. Hormis une clavicule cassée pour un motard, il n’y a pas eu d’autres accidents sur l’épreuve et c’est une grande satisfaction. Grâce à notre règlement qui permet de rester en course tant que la mécanique le permet, nous avons également amené un maximum de concurrents à Dakar et là encore, lorsqu’on voit leur sourire aujourd’hui, on ne peut que s’en réjouir. Un mot enfin sur l’ambiance générale de l’épreuve qui était excellente avec une vraie complicité entre l’organisation et les concurrents.»

Demain, la centaine de bénévoles de l’organisation et les concurrents du Sonangol Africa Eco Race reprendront l’avion pour l’Europe des images plein les têtes et avec, pour la grande majorité d’entre eux, l’envie de revenir l’an prochain.

Ils ont dit...

Jean Louis Schlesser – Buggy Sonangol Schlesser – 1er du classement auto camion

Ce fut vraiment un très beau rallye. Intense et difficile, surtout pour les amateurs dont je tiens à saluer les qualités. Je gagne encore cette année et j’en suis ravi. Je remercie mon équipe qui a fait du super boulot sur ce nouveau Buggy Sonangol Schlesser. Je félicite aussi Cyril Esquirol, mon copilote, qui a bien progressé tout au long de l’épreuve. Il est à présent opérationnel et j’espère qu’il va continuer à rouler en voiture et peut-être même derrière un volant. Je reviendrai l’année prochaine pour défendre mon titre sur ce Sonangol Africa Eco Race qui se déroule sur ce contient Africain que j’aime tant.

Tomas Tomecek – Tatra – 1er du classement camion

Je suis heureux de gagner ce rallye pour la deuxième année consécutive. Cette fois, j’ai eu une adversaire très rapide avec Elisabete Jacinto, surtout au Maroc. Mais mon Tatra était plus à l’aise dans les dunes de Mauritanie et j’ai réussi à m’imposer. Je remercie l’organisation pour ce rallye très bien organisé. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de l’épreuve et j’essayerai de revenir l’année prochaine car pour moi, ce n’est qu’en Afrique que l‘on trouve de tel terrain qui nous permettent de nous exprimer.

Elisabete Jacinto – Man – 2ème du classement camion

Cette quatrième place au classement général auto camion me convient parfaitement. Je remercie toute mon équipe pour le travail accompli ces derniers temps qui a vraiment payé. Je me suis beaucoup amusée à me battre avec le Tatra et mon navigateur a souvent fait la différence. L’Africa Eco Race est un magnifique rallye très bien organisé avec un parcours magnifique réalisé par René Metge. Nous allons continuer de travailler pour essayer de venir gagner en 2013.

Jacky Loomans – Pick Up Overdrice – 2ème du classement auto

Ce rallye a été très dur et notre Pick Up a beaucoup souffert. Mais il a tenu et nous finissons 2ème derrière Jean Louis Schlesser qui est vraiment intouchable pour l’instant. Mais je vais revenir et j’espère que cette fois je réussirai à l’accrocher si toutefois René Metge fait un parcours un peu moins difficile. Cependant, il faut être réaliste et ce n’est pas mon métier. Je suis là pour prendre du bon temps et à ce niveau, ce fût très réussi.

Salim Kamoun – Pick Up Toyota – 3ème du classement auto

J’étais venu me changer les idées sur ce rallye parce que j’avais vraiment besoin d’évasion avec ce que nous avons subi en Tunisie en 2011. Je n’avais pas trop de moyens alors j’ai fait préparer mon Toyota Pick Up avec lequel je roule tous les jours. Avec Sofiane, nous terminons 3ème du classement auto et 5ème au scratch. Que rêvez de mieux ? Nous avons roulé tranquillement au Maroc pour ne pas casser la voiture et j’ai pu profiter de mon expérience dans le sable pour faire le différence en Mauritanie. Je veux remercier toute l’organisation et surtout Monsieur René Metge qui a encore fait un super rallye, bien équilibré au niveau du parcours.

Jean Noël Julien – Megane MD Rallye – 18ème du classement auto camion

Sans de petits problèmes sur la voiture en début de rallye, nous aurions certainement pu nous battre pour le top 5 car la Megane est fabuleuse dans le sable. Et là, il y avait de quoi s’amuser. Je félicite René Metge pour le superbe parcours qu’il a réalisé et pour sa gestion de la course. On le sait, avec lui, c’est souvent difficile mais c’est pour cela qu’on vient. En plus, ma femme a fait le raid en parallèle et elle s’est beaucoup amusée. Longue vie à l’Africa Eco Race.

Oscar Polli – KTM 690 – 1er du classement moto

Ce rallye est fantastique car il est basé sur la navigation et ce n’est pas forcément nécessaire d’être le plus rapide pour gagner. Au début, j’ai été prudent, j’ai essayé de bien naviguer et ça a marché. J’ai encore fait très attention sur la dernière étape  car sur un rallye, le dernier jour est toujours le plus dangereux. La preuve avec la chute de Norbert qui aurait pu se faire très mal. Je n’ai donc pas voulu prendre de risque. De plus, la spéciale était encore très compliquée en navigation. Je suis heureux d’avoir réussi à conserver la tête. Je savoure vraiment cette victoire qui est des plus belles de ma carrière.

Norbert Dubois – KTM 690 – 2ème du classement moto

Je suis parti hier le couteau entre les dents, bien décidé à tout tenter pour essayer de revenir sur Oscar. Malgré une grosse chute à plus de 110 km après laquelle j’étais complètement sonné, j’ai presque réussi ma mission puisque je lui ai repris plus de 40 minutes. Hélas, ce n’était pas suffisant mais d’une part ça aurait pu le faire puisque sur un Rallye tout peut arriver et d’autre part, je ne voulais pas avoir de regret. Je n’en n’ai pas et je suis tout de même heureux de terminer 2ème de ce rallye qui était très dur.

Xavier Moreau – KTM 450 – 3ème du classement moto

Je suis heureux comme quelqu’un qui vient de réaliser son rêve. J’ai vécu 10 jours magiques. Même si je n’ai pas gagné de spéciale, je n’ai pas été ridicule et c’est le principal. Il était temps que cela se termine car la moto était au bout du rouleau. Mais elle a tenu et la chance fait partie du jeu. J’ai vraiment aimé le podium au Lac Rose ou mes parents m’avaient fait la surprise d’être présents pour sabrer le Champagne. Un moment que j’attendais vraiment et que je n’oublierai pas.

Hervé Thierry – Yamaha 450  - 4ème du classement moto

Je suis à la fois surpris et heureux de terminer à la 4ème place. Il s’agissait en effet de ma première expérience en compétition. J’ai fait beaucoup de moto en Afrique mais jusqu’à présent uniquement en ballade. Je n’avais jamais utilisé de GPS et j’ai appris à m’en servir au fur et à mesure du rallye. J’ai encore appris des trucs jusqu’au bout de la dernière spéciale. C’est une super expérience et je pense que je reviendrai, peut-être un peu plus préparé pour essayer de faire aussi bien et même mieux.

Joseph Palacios – KTM 690 – 6ème du classement moto

J’ai eu très peur de ne pas arriver au bout car j’ai endommagé mon radiateur en chutant dans les dunes hier. Finalement, la moto a tenu et je suis bien arrivé au Lac Rose. J’ai pris un immense plaisir aujourd’hui sur cette spéciale magnifique mais aussi sur tout le rallye. L’ambiance était géniale et l’épreuve est très bien organisée. Même lorsque ce fût trop difficile, l’organisation a su réagir. J’ai rencontré un vrai Monsieur en la personne de René Metge qui est venu me ravitailler en essence lui-même alors que j’étais en panne. Je conseille à tout le monde de venir faire le Sonangol Africa Eco Race. Pour ma part, c’était mon dernier rallye. J’ai réalisé mon rêve. A présent je vais me consacrer à autre chose et je vais continuer l’Enduro avec mes filles. La moto est à vendre : 5000 Euros dans l’état en haut de la dune et 2000 Euros de plus si je dois aller la chercher et j’irai bien volontiers.

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow