slogan_afr2012_fr

POLLI ET SCHLESSER SANS FAIBLIR

 

René Metge avait annoncé que l’ultime spéciale de 280 km entre Tenadi et Ghreidat Lighjoule, village situé à une quinzaine de kilomètres de Nouakchott, pourrait réserver des surprises. Même si tout n’a pas été simple pour les concurrents du Sonangol Africa Eco Race, finalement, Oscar Polli, le leader en moto et Jean Louis Schlesser, premier au général autos-camions, n’ont pas faibli. Ils devraient donc inscrire leurs noms au palmarès de cette quatrième édition, demain, lors de l’arrivée finale organisée en grandes pompes au Lac Rose.

Lorsqu’il s’est élancé ce matin du départ de spéciale installé à 50 mètres du bivouac de Tenadi planté en bordure des dunes, Norbert Dubois comptait faire parler la poudre. En fait, le Parisien voulait profiter d’une étape annoncée comme difficile au niveau de la navigation et sélective en terme de parcours, pour tenter d’aller chercher Oscar Polli, le leader du classement général provisoire motos. Cependant, une heure et huit minutes séparait les deux pilotes KTM. Une mission quasiment impossible pour le Parisien qui est tout de même parvenu, malgré une grosse chute, à remporter la spéciale et à reprendre environ 35 minutes à l’Italien. Oscar Polli préférait quant à lui rester prudent et ne pas triompher trop vite car il restait encore, après l’arrivée de spéciale, une liaison de 395 km à effectuer pour rejoindre Kebemer au Sénégal. Arrivé 2ème de la spéciale du jour, Xavier Moreau a conforté sa 3ème place sur le podium et assuré la victoire dans la catégorie 450, tout en regrettant de n’avoir pas signé de scratch sur cette édition 2012.

Dans la catégorie auto, l’étape a été plutôt compliquée pour les concurrents. En effet, le sable du premier cordon de dunes situé au kilomètre 17 était particulièrement mou et ce ne sont pas moins de 14 véhicules qui se sont plantés en même temps. Parmi ceux-ci figurait même Jean Louis Schlesser qui a dû sortir les plaques et perdre une dizaine de minutes pour se sortir de ce mauvais pas. Mais ce n’est pas la seule difficulté à laquelle a été confronté le Buggy Sonangol Schlesser. En effet, un peu plus loin sur le parcours, Jean Louis Schlesser est venu s’encastrer dans le Pick Up Overdrive de Jacky Loomans, planté en contrebas d’une dune. Une péripétie sans dommage pour les hommes et les machines puisque c’est justement le pilote Belge qui s’est imposé dans cette 11ème étape. Une première victoire méritée pour celui qui se classe également 2ème de la catégorie auto et 3ème au scratch, juste devant le Toyota Pick Up du Tunisien Salim Kamoun, 3ème en auto mais seulement 5ème au général autos-camions. A noter tout de même, sur cette spéciale copieuse, la superbe 3ème place en auto de la Megane MD Rallye de Jean Noël Julien et Frédéric Vivier. 

En effet, pour la première fois en rallye tout terrain, le parcours particulièrement sélectif de cette quatrième édition du Sonangol Africa Eco Race a permis aux très efficaces, solides et performants camions, d’occuper les avant-postes du classement général autos-camions. Tomas Tomecek termine donc 2ème derrière Jean Louis Schlesser et impose son Tatra dans la catégorie camion pour le seconde année consécutive. Le Tchèque devance le Man de la Portugaise Elisabete Jacinto qui, elle, se classe 4ème au général et 2ème camion devant le Man de Joël Essers. Mais au delà du résultat sportif, les accolades après la ligne d’arrivée entre Tomas et Elisabete et entre leurs équipiers, faisaient vraiment plaisir à voir. Un moment de convivialité et de partage d’une passion, à l’image de l’ambiance générale qui a régné cette année sur le Sonangol Africa Eco Race.

Demain, dimanche 8 janvier, une ultime étape de 183 km avec une courte spéciale de 24 km le long de l’Océan Atlantique, conduira les rescapés du Sonangol Africa Eco Race au Lac Rose où se déroulera la cérémonie du podium pour récompenser les lauréats des différentes catégories motos, autos, SSV et camions.

 

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow