slogan_afr2012_fr

LE SONANGOL AFRICA ECO RACE RECUPERE

 

Après deux jours très difficiles sur les deux premières étapes mauritaniennes en raison d’un vent de sable persistant ayant modifié et compliqué le parcours, les organisateurs du Sonangol Africa Eco Race ont dû se résoudre à annuler la 10ème étape entre Akjoujt et Tenadi. Une décision de René Metge et des officiels largement saluée hier soir au briefing par des applaudissements. Aujourd’hui, les concurrents avaient donc jusqu’à 11h00 pour s’élancer dans la liaison de 370 km vers Tenadi.

Il était 14h00 lorsque les motards du Sonangol Africa Eco Race sont arrivés au bivouac de Tenadi, village situé à une centaine de kilomètres au sud-est de Nouakchott, sur la route conduisant à Nema et baptisée « La Route de l’Espoir ». Le vent était encore bien présent et la température frôlait les 30 degrés.  Heureusement, ils ont pu se mettre à l’ombre et se rafraichir sous les tentes kaïdales avant d’entamer une sieste pour certains, une ultime révision de la moto pour d’autres alors que quelques-uns étudiaient déjà le road-book de demain. Bref, un moment bien agréable même si ce ne sont pas les deux roues qui furent les plus touchées par la dégradation du terrain. Même type d’activités du coté des autos et camions avec cette fois, un peu plus de travail pour les équipes d’assistance, notamment celles des concurrents restés prisonniers des dunes et rentrés tard dans la nuit.

En ce qui concerne l’aspect sportif de l’épreuve, avant la onzième et avant dernière étape entre Tenadi et Kebemer longue de 280 km, l’Italien Oscar Polli est toujours en tête du classement général moto avec plus d’une heure sur le Français Norbert Dubois, tous deux sur des KTM 690. Le podium provisoire est complété par Xavier Moreau au guidon d’une KTM 450. Le Français mène la danse de la catégorie 450 devant Hervé Thierry sur Yamaha et Christophe Conreau sur Honda.

En auto, Jean Louis Schlesser, triple vainqueur de l’épreuve, associé à Cyril Esquirol, est bien parti pour s’imposer à nouveau puisqu’il possède plus de quatre heures d’avance sur Jacky Loomans et Frits Driesmans alors que Salim Kamoun et Sofiane Driss occupent la 3ème place à près de huit heures et demi.

Les camions n’ont jamais été aussi bien placés sur un rallye tout terrain puisque Tomas Tomecek et Vojtech Moravek occupent la 2ème place au scratch autos-camions alors que Elisabete Jacinto, José Marques et Marco Cochinho sont quatrièmes. Pour l’instant, le Tatra Tchèque devance le Man Portugais d’environ une heure vingt alors que les Belges Noël Essers, Marc Lauwers et Peter Belmans sont classés troisièmes des mastodontes du désert.

Cependant, la spéciale de demain comportera encore des dunes et d’après José Maria Servia, l’ouvreur du Sonangol Africa Eco Race qui vient tout juste de boucler les reconnaissances de la dernière spéciale vers le Lac Rose, le sable sera à nouveau très mou et ce paramètre pourrait à nouveau occasionner des bouleversements dans les différents classements.

Et pendant que les concurrents en découdront sur la piste, le camion d’organisation du Sonangol Africa Eco Race aura livré à l’hôpital militaire de Nouakchott, environ une tonne de matériel médical récupéré à l’hôpital des Invalides à Paris, composée de béquilles, déambulateurs, attelles, etc… Du matériel offert par l’association Handicap Nord Sud et le Club Sportif de la Défense.

 

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow