slogan_afr2012_fr

ET DE DEUX POUR DELAHAYE ET POLLI !

René Metge avait annoncé, dans la présentation de cette spéciale Mhamid – Assa, que l’Erg Chegaga situé dans la première partie du parcours, pourrait s’avérer délicat à négocier. Le Directeur Sportif du Sonangol Africa Eco Race ne croyait pas si bien dire. En effet, hormis les trois premiers des classements généraux auto et moto passés plutôt facilement dans les dunes, les autres concurrents ont connu des difficultés à sortir de ce cordon long de 25 km, seulement. Résultat, deux nouvelles victoires de spéciale pour le motard Oscar Polli et Régis Delahaye en auto, alors que dans la catégorie camion, TomasTomecek a largement dominé cette 4ème étape.

Vainqueur de l’étape d’hier, Oscar Polli ouvrait la piste de cette spéciale entre Mhamid et Icht. Sur les 414 km, le pilote italien n’a vu absolument personne. Il a donc roulé seul pendant 6h30, ne commettant qu’une petite erreur de navigation à la sortie du Lac Iriki. Au total, environ 5 minutes de perdues qui ne l’ont cependant pas empêché de remporter une deuxième victoire consécutive. Le pilote KTM distance en effet Norbert Dubois de près de 10 minutes. Pourtant, parti en 2ème position, le Parisien a avoué avoir eu du mal à trouver le rythme pour franchir le cordon de dunes. La preuve, il a du relever sa KTM 690 une dizaine de fois et a perdu, dans l’affaire, près d’une dizaine de minutes sur son rival italien. En revanche, un pilote a véritablement survolé les dunes au guidon d’une « petite » KTM 450. Il s’agit de Xavier Moreau qui avait même rattrapé et doublé Nobert Dubois. Hélas, une grosse erreur de navigation lui a fait perdre le bénéfice de son bon début de spéciale et d’avantage puisque le Francilien termine à 50’48’’ du vainqueur. Belle opération également pour les deux Yamaha de Hervé Thierry qui se classe 4ème et d’André Lenoble, 5ème à l’arrivée.

Si tout s’est relativement bien passé pour les motards, il n’en n’est pas tout à fait de même en auto puisqu’il y avait de gros écarts à l’arrivée de la spéciale du jour. En cause, le fameux Erg de Chegaga qui, sans mauvais jeu de mot, une fois encore, a fait des dégâts. La tête de course était partie sur un rythme soutenu puisque Régis Delahaye avait rattrapé Jean-Louis Schlesser et pointait en tête en abordant les dunes. Hélas, un petit plantage redonnait l’avantage au Buggy Sonangol Schlesser qui devançait de peu le Pick Up Overdrive de Jacky Loomans. Mais le leader du général était victime d’une crevaison et le pilote belge prenait alors le commandement des opérations. Pour peu de temps puisque le Pick Up crevait à son tour, laissant passer Régis Delahaye, auteur d’un retour de toute beauté pour finalement remporter la spéciale, 3’20’’ devant Jacky Loomans et 4’34’’ devant Jean-Louis Schlesser, qui conserve toutefois la tête du classement provisoire. La performance du jour est à mettre à l’actif de l’équipage composé de Michel Turon Barrère et Didier Haquette, quatrièmes sur leur Buggy CRD. Une belle performance car le Buggy suivant à franchir la ligne d’arrivée était celui des Russes Sergey Savenko et Denis Maltsev, près de 30 minutes plus tard. En catégorie T3 réservée aux SSV, les Français Thierry Morin et Daniel Vermeloux sur un Polaris RZR 900 sont entrés dans le top 20 aujourd’hui. Enfin, chez les deux ponts rigides, Erwin Imschoot et Werner Zoetaert sur leur Toyota mènent la danse, pointés en 8ème position au général.

Une fois encore, avec l’apparition des premières dunes, la catégorie camion a vu s’opérer quelques bouleversements, notamment en tête de la course où les Tchèques Tomas Tomecek et Vojtech Moraveck ont réalisé un sans faute. Résultat, le Tatra signe le 5ème chrono du jour et devance de 53 minutes le Man d’Elisabete Jacinto, José Marques, Marco Cochinho, victime d’une crevaison dès les premiers kilomètres. Les deux camions occupent à présent les 4ème et 5ème places du classement général provisoire auto-camion du Sonangol Africa Eco Race, avec toutefois un avantage de plus de 41 minutes pour Tomecek.
Après une nuit de la Saint Sylvestre passée au cœur du bivouac d’Assa avec une température bien plus clémente et un dîner amélioré agrémenté d’une coupe de Champagne, les concurrents s’élanceront au petit matin en direction d’As Sakn, dans le grand sud marocain. Toutefois, René Metge a été « indulgent » avec les participants, puisqu’il s’agira de l’étape la plus courte du Sonangol Africa Eco Race avec seulement 25 km de liaison et 290 km d’une spéciale rapide, voire très rapide…

 

Ils ont dit...

Xavier Moreau – KTM 450 – 3ème du classement général moto
Je me suis régalé dans les dunes avec ma KTM 450, légère et habile. J’avais même rattrapé et doublé Norbert Dubois et je suis arrivé 2ème au CP1. Hélas, j’ai fait une grosse erreur de navigation puisque j’ai effectué une quarantaine de kilomètres supplémentaires et j’ai donc perdu au moins 30 minutes. C’est dommage mais c’est le métier qui rentre. En dehors de cela, tout va pour le mieux et je suis satisfait de cette troisième place que j’occupe depuis le départ. L’ambiance est très bonne entre les motards et ce matin, nous étions très triste de voir partir Pascal Delesque, le pilote du Quad, contraint à l’abandon après le deuxième jour.

Hervé Thierry – Yamaha WRF 450 – 4ème du classement général moto
Je suis très étonné de finir 4ème aujourd’hui. Il faut dire que je n’ai eu aucun problème et que j’ai roulé sur un bon rythme. J’ai beaucoup apprécié les premières dunes. Depuis le début du Rallye, je prends beaucoup de plaisir sur un parcours très varié. Ma moto fonctionne parfaitement et j’espère que cela va continuer ainsi le plus longtemps possible et même jusqu’à Dakar.

Tomas Tomecek – Tatra – Leader du classement camion
Je ne me suis pas inquiété de voir Elisabete Jacinto remporter les deux spéciales. Au contraire, je suis ravi d’avoir un adversaire de taille. Je savais que dès les premières dunes, mon Tatra pourrait faire la différence. Je vais tenter à présent de conserver mon avantage mais quoi qu’il arrive, je suis très heureux de participer à ce Rallye et de rouler en Afrique.

Michel Turon Barrère – Buggy CRD – 7ème du classement général auto
Nous avons réalisé une très belle spéciale et cette quatrième place est une belle récompense. Nous nous sommes plantés à plusieurs reprises mais sans conséquence. Didier Haquette a réalisé une très belle navigation et c’est certainement grâce à lui que nous obtenons ce résultat. Nous allons passer une bonne soirée de la Saint Sylvestre. Bonne année à tous !

Cyril Esquirol – Copilote du Buggy Sonangol Schlesser – Leader du classement auto
Lorsque Jean Louis Schlesser m’a proposé de le copiloter sur le Sonangol Africa Eco Race, j’ai bien sûr accepté mais je me suis dit que c’était un sacré challenge. J’ai eu du mal à suivre le rythme de Jean Louis le premier jour. Hier, ça allait déjà mieux car les notes étaient moins rapprochées. Aujourd’hui, j’ai eu un gros doute à un certain moment mais finalement, nous étions sur la bonne piste. C’est en tout cas une super expérience avec un pilote d’exception dans une voiture incroyable. Cela me donne vraiment envie d’être derrière un volant.

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow